Vidéos sur le travail forcé

Juin 2016

  1. La France ratifie le Protocole de l'OIT contre le travail forcé

    7 juin 2016

    Mme Myriam El Khomri, ministre française du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, explique pourquoi la France a ratifié le Protocole de 2014 de l'OIT et parle de sa vision de la lutte contre le travail forcé et l'esclavage moderne.

Décembre 2015

  1. Le Directeur général de l'OIT appelle les états à agir pour mettre fin à l'esclavage moderne

    2 décembre 2015

    Dans une déclaration lors de la Journée internationale pour l'abolition de l'esclavage le 2 décembre, le Directeur général de l’Organisation internationale du Travail, Guy Ryder, appelle les gouvernements à ratifier le Protocole de l’OIT relatif au travail forcé pour réellement changer la vie des 21 millions de personnes victimes de l’esclavage moderne.

Octobre 2015

  1. Wagner Moura raconte l’histoire vraie d’un esclave des temps modernes

    20 octobre 2015

    L’acteur Wagner Moura, ambassadeur de bonne volonté de l’Organisation internationale du Travail, raconte l’histoire vraie d’une victime du travail forcé, pour soutenir la campagne contre l’esclavage moderne "50 for freedom". La campagne cherche à convaincre les gouvernements de ratifier un nouveau traité international – le Protocole sur le travail forcé – visant à éliminer définitivement les formes contemporaines d’esclavage. (En anglais avec sous-titres français)

  2. David Oyelowo prête sa voix aux victimes piégées dans l’esclavage moderne

    20 octobre 2015

    Dans le cadre du lancement mondial de la campagne contre l’esclavage moderne "50 for freedom", de l’Organisation internationale du travail, David Oyelowo raconte l’histoire vraie d’un homme trompé qui est devenu esclave. Oyelowo est l’un des artistes d’Hollywood qui soutiennent cette campagne dirigée par l’OIT, et lancée le 20 octobre. (En anglais avec sous-titres français)

  3. Robin Wright raconte une histoire poignante et vraie de prostitution forcée

    20 octobre 2015

    Ecoutez l’histoire de Gulnara qui a été victime de la traite et contrainte à la prostitution – ce que nous raconte l’actrice Robin Wright dans le cadre de la campagne 50 for Freedom pour l’éradication de l’esclavage moderne. (En anglais avec sous-titres français)

Juillet 2015

  1. Travailler ensemble contre la traite des personnes

    28 juillet 2015

    "21 millions de travailleurs les plus vulnérables ont été trompés et piégés dans le travail forcé. Nous n'aurons de cesse que de libérer chacun d'entre eux et de leur obtenir un travail décent," a déclaré le Directeur général de l'OIT, Guy Ryder, dans un message conjoint du Groupe de coopération inter-agences contre la traite des personnes, à l'occasion de la Journée mondiale contre la traite des personnes, le 30 juillet 2015. (En anglais avec sous-titres français)

  2. © Ismail Ferdous 2022

    Diaporama: Zoom sur les travailleurs qui vivent dans l’ombre

    15 juillet 2015

    A l’occasion de la Conférence sur la Régulation pour le travail décent du 8 au 10 juillet 2015, l’OIT accueille une exposition du photojournaliste bangladais Ismail Ferdous.

Juin 2015

  1. Ecoutez: Le Niger, premier pays à signer pour mettre fin à l’esclavage moderne

    5 juin 2015

    Le Niger a ratifié le Protocole de l’OIT de 2014 à la convention sur le travail forcé, 1930. Le Protocole fait entrer la convention en vigueur dans l’ère moderne avec de nouvelles dispositions sur la prévention, la protection et l’accès de victimes à des solutions.

  2. Vidéo: Signer pour mettre fin à l’esclavage moderne

    1 juin 2015

    Juste avant de lancer la campagne «50 for freedom» pour mettre fin à l’esclavage moderne, le Directeur général de l'OIT, Guy Ryder, a été rejoint par les délégués à la Conférence internationale du Travail (CIT) pour signer un panneau symbolique. (En anglais avec sous-titres français)

Février 2015

  1. Attiré par un emploi, pris au piège du travail forcé

    10 février 2015

    À la recherche d'un emploi pour soutenir sa famille, un homme accepte une offre d'un recruteur et signe un contrat pour ce qui semble un bon travail avec un salaire décent. Une fois arrivé à destination, la réalité est très différente.